Antioxydante, source de vitamine C et A,  la belle rouge contient un véritable élixir qui serait capable d’enrayer le développement des cellules cancéreuses, le lycopène. Pour profiter de ses bienfaits, il faut la consommer crue et cuite en alternance.

A 55 ans, et à sa grande surprise car elle avait un « mode de vie sain », la relaxologue Geneviève Manent a dû se battre contre un cancer du côlon. Quinze ans plus tard, elle revient sur cette expérience qui l’a transformée en profondeur.

La recherche s’intéresse actuellement aux meilleurs moyens de pratiquer les mammographies sur les femmes ayant des seins aux tissus conjonctifs très denses. En effet, si l’on sait qu’elles ont un risque accru de maladie, elles-mêmes ne sont pas assez informées sur la surveillance qu’elles méritent.

La recherche s’intéresse actuellement aux meilleurs moyens de pratiquer les mammographies sur les femmes ayant des seins aux tissus conjonctifs très denses. En effet, si l’on sait qu’elles ont un risque accru de maladie, elles-mêmes ne sont pas assez informées sur la surveillance qu’elles méritent.

Dans ses ateliers, l’art-thérapeute Laurence Bosi propose depuis longtemps d’explorer les bienfaits de la créativité sur le mental et l’équilibre intérieur. Mais depuis peu, un nouvel outil, le journal créatif© s’est ajouté à sa palette. Une approche destinée notamment aux malades du cancer, et qu’elle a elle-même expérimentée lorsqu’elle est tombée malade.

C’est un nouveau rapport qui fera date : l’analyse de 85 études internationales confirme que l’activité physique, l’alimentation et le poids jouent un rôle déterminant dans la survenue et la guérison du cancer du sein. Désormais, les patientes concernées ne peuvent ignorer de telles informations.

L’expression populaire dit des malades « qu’ils se battent » contre leur maladie ; leur « combat » est souvent célébré dans ce qui s’avère être une véritable lutte pour vivre…Cependant, de plus en plus de voix s’élèvent contre cette manière d’envisager la traversée du cancer. Faute de réellement motiver, elle réveillerait la culpabilité de ceux qui vont mal. Et vous qu’en pensez-vous ?

Elle a aujourd’hui 5 mois, mais a été diagnostiquée à seulement 60 jours de vie ! Sa famille, originaire du Tennessee, se bat pour que son combat inacceptable soit connu dans le monde, comme celui de tous ceux qui vivent avec de si jeunes malades à aider. Bouleversant.

Alors que s’ ouvre « Movember », mois consacré aux cancers masculins, un homme a accepté de nous confier son parcours. A 34 ans, le sportif de haut niveau Stéphane Beaumont avait tout pour être heureux jusqu’au jour où son médecin a détecté un cancer des testicules. Dix ans plus tard, et  guéri, il revient  sur cette expérience qui a changé son regard sur la vie.

Sous le coup d' émotions fortes , vous pouvez être tenté d'en faire trop : vouloir parler sans cesse de sa maladie, le sur-rassurer à outrance, ou prêcher ce que devrait absolument faire ce nouveau malade dans votre entourage. Attention, cependant, une malade nous explique le pire et le meilleur qu'elle ait entendu en la circonstance.